NOTRE

CHARTE

Les Valeurs de La Féministerie 

La Féministerie est un projet féministe qui combat notamment le sexisme, le racisme, la transphobie, l’homophobie, et plus généralement les LGBTQIA+phobies, l’islamophobie, l’antisémitisme, le validisme, la grossophobie, le classisme, la putophobie ainsi que toutes les formes d’oppression.

Principes à suivre par les participant’es :

Parole aux personnes concernées 

Les personnes non-concernées doivent accepter de ne pas monopoliser la conversation. L’un des rôles d’allié’e est de savoir écouter les personnes concernées. 

Pas de tone policing 

Ne pas dire à une personne concernée que son ton est trop agressif, violent, etc. La colère des personnes concernées est légitime. Les personnes non-concernées doivent donc se concentrer sur les propos plutôt que sur le ton. 

Plus globalement, c'est un espace où en tant que personne concernée, vous pouvez être en colère, pleurer, en somme, exprimer vos ressentis / vos sentiments. 

 

Pas de not all 

Les théories féministes portent sur des groupes sociaux. De ce fait, les propos tels que « tous les hommes / blanc.hes / policier.es / valides / hétéro / cisgenres / autres oppresseurs ne sont pas comme ça » ne seront pas acceptés. 

 

Pas de "derailing" "déraillement"

Lorsqu'on parle d'un groupe de personnes victimes d'une oppression, le propos selon lequel "mais elleux sont aussi oppressif’ves" ne sera pas accepté. 

Accepter de se remettre en question

L’une des étapes clés dans la déconstruction est de savoir se remettre en question. Si une personne, notamment une personne concernée indique que des propos / un comportement est oppressif, la personne ayant tenu ces propos, ayant eu ce comportement, s’excuse et ne cherche pas à se justifier. Cette dernière peut demander davantage d’informations à ce sujet. 

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram